Les News CGT Orange-NRS

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

CGT Orange Business Services - NRS

Orange - OAB - Compte Rendu CE du 27 jan. 2015

Orange OAB

Compte rendu du CE du 27 janvier 2015

SQUARE : Un projet de réorganisation de FIME

La direction rappelle que l’activité de FIME est une « success story » qui se confirme tous les ans... Fort de ces succès, mais constatant cependant que la courbe de croissance s’affaisse aujourd’hui, le directeur de FIME a donc pris l’action de réorganiser la société. Cette réorganisation consiste essentiellement à mieux coordonner les différentes entités de FIME dont la plupart sont situées à l’étranger par un management plus centralisé. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés des mesures qui seront prises.

Retour de la carte essence pour les véhicules de fonction

La direction a décidé de remettre en service la carte essence qu’elle avait pourtant supprimée il y a quelques années,… pour faire des économies nous disait-elle alors. Attention au plafond de 350 € par mois pour l’essence et de 18 € par mois pour les frais de lavage !

Informations sur les congés payés et RTT

Pour l’année 2015, sont retenus comme RTTE les jours suivants :

-       Vendredi 15 mai (pont de l’Ascension)

-       Lundi 25 mai (lundi de Pentecôte)

-       Lundi 13 juillet (pont du 14 juillet)

Les règles de prévenance pour prendre vos congés et RTT sont de nouveau modifiées par la direction et tiennent enfin compte d’une demande que la CGT-NRS avait faite l’année dernière : il n’y aura plus de délai de prévenance pour les demandes de congés ou RTT de 1 à 2 jours correspondant à un événement imprévisible. C’est une bonne nouvelle !

FLASH INFO

Quand la CFE-CGC et la CFDT téléguident les élections du CHSCT …

Alors que la CGT-NRS obtient près de 47 % des suffrages lors de la désignation des membres du CHSCT d’OAB  qui s’est tenue le 22 janvier, elle se voit octroyer seulement 5 sièges sur 25,… tandis que la liste syndicale « CFE-CGC + CFDT » s’approprie 19 sièges ! Et qu’un poste reste non pourvu, alors qu’il y avait 38 candidats !

Cherchez l’erreur !

Il n’est pas normal que les représentants de la CGT que vous avez légitimement élus soient écartés du CHSCT, au mépris de la loi et de vos choix.

Car c’est bien votre représentation et vos intérêts qui sont ici bafoués par la volonté de quelques-uns.

Nous ne laisserons pas faire !

 

 

© Charb

Orange - OAB - CHSCT - 1ere réunion désignation

Le CHSCT à Orange OAB

Ils ont osé !

« Errare humanum est, perseverare diabolicum »1

 

Mercredi 14 janvier en vue de renouveler le CHSCT d’OAB la direction a réuni le collège désignatif à Paris, à savoir tous les élus du Comité d’Entreprise et tous les Délégués du Personnel.

A défaut d’avoir procédé ce jour-là à la désignation proprement dite des membres du CHSCT (celle-ci se tiendra finalement le 22 janvier), cette réunion a défini les modalités de la désignation : appel à candidature ou non, un ou deux tours, type de liste, constitution des listes, etc. Ces décisions devaient être prises à l’unanimité, comme la loi le précise.

 

Piégés par un accord

Concernant la modalité du scrutin, la CFE et la CFDT ont de nouveau fait part de leur volonté d’appliquer un mode de désignation dérogatoire au droit commun, que nous considérons contraignant et discriminatoire sur plusieurs aspects. Ce mode est de plus susceptible de constituer un délit d’entrave.

En effet, la CFE et la CFDT veulent imposer une répartition géographique prédéterminée qui contraint les candidats au CHSCT et par là même les élus. Pour ce faire, ils s’appuient sur les modalités de l’accord d’entreprise voulu par la direction et qu’ils avaient signé en juillet 2014. Les signataires se retrouvent « moralement contraints » de porter le choix de la direction !

Pourtant ces modalités n’ont aucune valeur, dans la mesure où elles ne peuvent pas s’imposer au collège désignatif (jurisprudence). De plus, l’accord en question a fait l’objet de nombreuses critiques de la part de l’Inspection du Travail remettant en cause les modalités décrites.

 

Lire la suite...

Orange - OAB - Compte Rendu CE du 18 déc. 2014

Orange OAB

Compte rendu du CE du 18 décembre 2014

 

Dématérialisation des tickets restaurant : pour servir quels intérêts ?

La direction envisage de procéder à la dématérialisation des tickets restaurant (TR). Si ce projet est confirmé, les tickets restaurant papier tels que vous les connaissez vont disparaitre en avril prochain et seront remplacés par une carte à puce, type carte bancaire, qui sera rechargée tous les mois.

Si cette dématérialisation représente un vrai intérêt pour la direction qui n’aura plus à gérer manuellement la distribution et réalisera ainsi des économies, côté salariés l’intérêt est bien moins évident…

En effet, il ne vous sera plus possible d’utiliser les tickets restaurant en dehors des heures de travail, de les cumuler pour faire vos courses le week-end ou d’en donner à vos enfants. De plus, le nombre de restaurateurs acceptant les TR dématérialisés reste aujourd’hui très limité et certains, telle une célèbre marque de fast-food auraient même fait machine arrière. Par ailleurs, il ne sera plus possible de dépanner un collègue ou un ami qui aurait oublié son carnet de tickets. Et il ne sera plus possible non plus de faire don d’un ticket à une œuvre caritative ou à un SDF. Sans compter que la dématérialisation permettra une traçabilité très fine des repas pris par le salarié.

Pour toutes ces raisons, la CGT-NRS est très sceptique sur le bien-fondé de cette transformation.

Nous reviendrons rapidement vers vous sur ce sujet.

 

Lire la suite...

CHSCT unique - invention illégale et dangereuse

Orange Applications for Business

Le CHSCT unique : une invention illégale et dangereuse

 

Depuis 6 mois maintenant, nous dénonçons l’intention de la direction, de la CFE-CGC et de la CFDT de mettre en place un CHCST unique sur le périmètre OAB, formalisée dans un accord qu’ils ont signé en juillet dernier, cosigné par le secrétaire du CCE NRS.

Dans un courrier adressé à la direction et aux 3 Organisations Syndicales représentatives en date du 4 décembre 2014, l’Inspection du Travail du siège de l’entreprise vient de confirmer le caractère illégal de ce projet d’instance.

 

Lire la suite...

Orange Obiane - Vers la suppression des Tickets Restaurants ?

Orange Obiane


NON A LA SUPPRESSION DES TICKETS RESTAURANTS !


Depuis bien longtemps, Obiane bénéficie, entres autres acquis sociaux, des tickets restaurants. Cependant, lors de la dernière réunion avec la direction, celle-ci nous a fait part de son projet de supprimer cet acquis partout où il existerait un restaurant d’entreprises. Cela concerne entre autre le site de Palaiseau après son déménagement prévu en février 2015.

La direction souhaite en réalité optimiser les coûts de gestion du prochain restaurant d’entreprise, situé dans les futurs locaux, en prenant en otage les salariés. Les forçant ainsi à utiliser le RIE, afin de réaliser des économies d’échelles auprès du prestataire, sous peine de ne pas bénéficier de la subvention du repas.

Nous refusons que cet acquis social soit supprimé, d’une manière arbitraire et unilatérale !

Les raisons qui ont conduit à l’attribution des titres restaurants n’ont pas disparues. Tant les structures que les conditions tarifaires sont toujours loin d’être réunies pour une offre sociale qui compenserait, pour l’ensemble des personnels concernés, la suppression des titres restaurants. En effet, nous disposons déjà d’un restaurant inter-entreprises qui laisse aujourd’hui le choix aux salariés de s’y rendre ou de bénéficier d’un ticket restaurant.

Les tickets restaurant représentent pour les salariés, la liberté de choisir un repas équilibré  et avec le confort de pouvoir déjeuner selon ses souhaits : commander un plateau repas, ou  se restaurer  dans un restaurant proche de notre lieu de travail.

C'est aussi pour certains d'entre nous, la possibilité de payer des courses alimentaires.

Cette quasi-obligation de se restaurer dans les locaux de l’entreprise s’oppose également avec le droit de coupure du travail que peut réclamer tout salarié pendant sa pause déjeuner.

Vous l’aurez compris, pour la direction, plus vous mangez rapidement, près de votre bureau, entouré uniquement de vos collègues, mieux c’est. Ceci, au détriment de l’équilibre vie privée, vie professionnelle.

En plus d’une politique salariale au rabais. Cette situation génère une perte nette du pouvoir d’achat. On peut en effet estimer à 1300€ net, par personne et par an, la participation de l’entreprise dans cet avantage avec les tickets restaurant. Là où il est impossible de vérifier que les accords entre la direction et le futur prestataire ne permettent pas de baisser le coût pour l’entreprise et de générer une inégalité de traitement entre les salariés.

Ces mêmes salariés, qui se sont vus, lors de leur entretien d’embauche, proposés un « package » contenant non seulement la rémunération brute, mais aussi la valorisation des avantages en nature tels que la mutuelle et les tickets restaurants. Ceci en fait, de facto, un élément de la rémunération.

La CGT-NRS, refuse de manière catégorique la suppression de cet acquis social !

Si vous voulez soutenir notre action, signez et faîtes signer la pétition  afin que nous ayons suffisamment de poids pour défendre le maintien des tickets restaurant.

Remarque : La pétition qui a circulé mercredi parmi les salariés Obiane de Palaiseau a d'ores et déjà recueillie plus de 200 signatures !

Cela a obligé la direction à communiquer sur le sujet, pour se justifier.

Il nous faudra resté uni pour que la direction revienne sur sa décision.


Page 3 sur 16

Vous êtes ici :