Les News CGT Orange-NRS

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Orange - OAB - Compte Rendu CE du 18 déc. 2014

Orange OAB

Compte rendu du CE du 18 décembre 2014

 

Dématérialisation des tickets restaurant : pour servir quels intérêts ?

La direction envisage de procéder à la dématérialisation des tickets restaurant (TR). Si ce projet est confirmé, les tickets restaurant papier tels que vous les connaissez vont disparaitre en avril prochain et seront remplacés par une carte à puce, type carte bancaire, qui sera rechargée tous les mois.

Si cette dématérialisation représente un vrai intérêt pour la direction qui n’aura plus à gérer manuellement la distribution et réalisera ainsi des économies, côté salariés l’intérêt est bien moins évident…

En effet, il ne vous sera plus possible d’utiliser les tickets restaurant en dehors des heures de travail, de les cumuler pour faire vos courses le week-end ou d’en donner à vos enfants. De plus, le nombre de restaurateurs acceptant les TR dématérialisés reste aujourd’hui très limité et certains, telle une célèbre marque de fast-food auraient même fait machine arrière. Par ailleurs, il ne sera plus possible de dépanner un collègue ou un ami qui aurait oublié son carnet de tickets. Et il ne sera plus possible non plus de faire don d’un ticket à une œuvre caritative ou à un SDF. Sans compter que la dématérialisation permettra une traçabilité très fine des repas pris par le salarié.

Pour toutes ces raisons, la CGT-NRS est très sceptique sur le bien-fondé de cette transformation.

Nous reviendrons rapidement vers vous sur ce sujet.

 

 

CHSCT unique sur le périmètre OAB : attention danger !

Malgré les mises en garde du cabinet d’expertise Technologia et plus récemment de l’inspection du travail, nous constatons aujourd’hui que la direction et la majorité des élus du CE OAB s’obstinent pour mettre en place un CHSCT unique, à savoir un seul CHSCT pour près de 2000 salariés éclatés sur 27 sites géographiques distants… C’est pourtant une architecture irréaliste et déconnectée de la réalité terrain, qui peut s’avérer dangereuse ou tout au moins inadaptée au regard de la prévention des risques et de la gestion des conditions de travail.

Pour cette raison, la CGT-NRS ne cautionne pas une telle architecture.


Déménagement des salariés d’OAB de Massy et Villebon

Les équipes d’OAB de Massy et Villebon seront regroupés sur le premier étage du bâtiment partagé entre Obiane et OAB.

Les élus du CE relèvent le manque de places de parking sur le nouveau site. Ce problème avait déjà été remonté par les élus CGT du CHSCT. La CGT-NRS veillera à ce que ce problème trouve une solution satisfaisante pour tous.

La direction indique que la présence d’un restaurant dans les locaux est toujours à l’étude et que le choix sera laissé à chaque salarié de disposer de la cantine ou du ticket restaurant.


Harmonisation des parts variables

La direction projette d’harmoniser les pratiques en matière de part variable au sein d’OAB. En voici une synthèse :

- Répartition part variable et part collective mise en cohérence pour l’ensemble des fonctions de l’entreprise

- Règles de déclenchement et plafonnement homogènes

- Période de référence semestrielle, sauf pour les commerciaux

- Date de mise en paiement : mars et septembre sauf pour les fonctions commerciales avec mise en paiement au réel à M+1

- Abandon du coefficient multiplicateur en vigueur pour les ex-MBS

Un avenant au contrat de travail sera proposé aux salariés qui fixe l’enjeu de la part variable, sa structure et les modalités de fixation des objectifs (possibilité de refuser la signature de cet avenant).

 

ASC Valbonne : pas de bras, pas de chocolats !

Vos représentants de Valbonne ont eu la bonne idée de vouloir distribuer des chocolats de qualité à tous les salariés de Valbonne pour les fêtes de fin d’année. Cette distribution devait être prise sur le budget local des ASC de Valbonne. Malheureusement, des élus CE, étrangers à Valbonne, se sont opposés à cette proposition qui n’avait pourtant pas d’impact sur leur budget. Dommage pour les Valbonnais qui en font les frais ! Les bras des élus CGT-NRS qui se sont levés pour voter POUR les chocolats n’étaient manifestement pas suffisants. Idem pour le panier corse qui s’est vu recalé pour les mêmes raisons.

Vous êtes ici :