Les News CGT Orange-NRS

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Synthèse économique

 

Résumé de l'analyse des comptes IT&L@bs 2010 et 1er semestre 2011

IT&L@bs, la filiale SSII de Netwok Related Services, porte les enjeux de développement des IT Services d’Orange Business Services dans le cadre du plan Conquête 2015.

Positionnement d’IT&L@bs

IT&L@bs reste encore un acteur de taille modeste face aux grands du secteur. Plus inquiétant, sa profitabilité reste inférieure de 3 points aux moyennes des principales sociétés du secteur. Certains leviers pourraient pourtant permettre de limiter l’écart.

Les grands acteurs internationaux se concentrant de plus en plus sur les entreprises mondialisées, délaissant les clients de taille plus modeste, des opportunités sont donc ouvertes pour IT&L@bs de gagner des parts de marché sur ce secteur concurrentiel.

Cependant, IT&L@bs est toujours au milieu du guet : elle traite aussi bien avec les grands comptes du groupe (LVMH, …) par le biais de la DGC qu’avec les clients Entreprises en direct ou par le biais de la DEF.

Cette stratégie de se positionner à la fois sur les grands comptes et sur les entreprises régionales est-elle viable ? Une adaptation des moyens commerciaux et de production est-elle suffisante voire pertinente ? En effet :

  • la gestion des clients grands comptes et des clients régionaux nécessite des équipes commerciales dédiées avec des objectifs spécifiques et des offres différenciées, qui alourdissent les charges d’infrastructure (marketing, avant-vente, ADV)
  • la croissance simultanée, en visant à la fois haut et milieu de marché, présente un risque de dispersion des équipes commerciales, marketing et opérationnelle, brouillant la lisibilité aussi bien en interne qu’en externe, du positionnement d’IT&l@bs.

Cette stratégie ne semble pas de nature à améliorer la profitabilité de l’entreprise, au contraire. D’autant que certains éléments pèsent déjà sur la performance d’IT&l@bs :

  • on constate des difficultés en terme de maîtrise des projets au forfait, des dérives projets
  • de manière plus structurelle, le poids du groupe pose problème face à des concurrents plus petits

Par ailleurs, le Cloud Computing pourrait être une opportunité pour sortir du modèle de vente de ressources car elle rebat les cartes pour les SSII. Les retours d’expérience du Cloud Computing dans les SSII montrent une évolution du modèle de vente et de facturation. L’appartenance au groupe est un avantage très important sur un tel sujet, mais la place d’IT&LABS dans le projet mérite d’être précisée. En effet, IT&l@bs n’a à ce jour pas sa place dans projet Andromède, regroupant l’Etat, Thales, Dassault Systèmes, et Orange pour créer une co-entreprise destinée à fournir des services de Cloud français aux clients publics et privés.

Les résultats 2010 et du premier semestre 2011

En 2010, le Chiffre d'Affaire, la Marge Brute et la Valeur Ajoutée sont en augmentation de près de 5% !

Malgré une bonne croissance des ventes, le résultat opérationnel (EBITDA) d’IT&L@bs a stagné en 2010. La sortie de crise ne s’est pas traduite par un redressement sensible de la marge

Pour 2011, la direction d’IT&L@bs a fait le choix de porter un objectif trop ambitieux en EBITDA, qui rend le calcul de l’intéressement et le déclenchement de l'augmentation conditionnelle défavorables pour les salariés, notamment lorsqu’on observe des résultats légèrement inférieurs aux objectifs à la mi-année.

Nous considérons que les enjeux pour 2012 sont les suivants :

  • L’organisation du delivery, la montée en compétences en gestion de projets sont clé mais cette montée en puissance va prendre du temps
  • La croissance décidée par la direction à travers la création de nouvelles agences  pèsera de manière conséquente sur les performances
  • La question du  portage du développement de la région Ile de France (50 % du marché des IT Services) reste posée
  • Des ambigüités doivent être levées dans l’articulation d’IT&L@bs avec le groupe sur les grands sujets technologiques ou marché.
  • Les relations avec le Groupe sont ambivalentes : le rôle et les objectifs d’IT&L@bs doivent être clarifiés

Zoom données sociales et rémunérations

Les rémunérations entre les sites présentent des disparités importantes :

  • On constate une grande disparité de rémunération au sein d’un même coefficient;
  • La politique d’augmentations de salaire reste très différente d’une région à l’autre :
    • rémunération annuelle moyenne de 6% plus élevée à l'Est qu'à l'Ouest ;
    • taux moyen d'augmentation :
      • 2009 : 1,82% pour les cadres (2,45% pour les 170), 3,12% pour les ETAM ;
      • 2010 : 1,64% pour les cadres (2,56% pour les 170), 2,50% pour les ETAM ;
    • taux de 0% (salariés non augmentés)  :
      • 2009 : global 12%, pour les cadres : à l'Est : 17%, à l'Ouest : 5%. Avec un pic à Valbonne de 39% !
      • 2010 : global 14%, pour les cadres : à l'Est : 19%, à l'Ouest : 6%. Avec un pic à Valbonne de 29% !
    • Le coefficient 170 tire la moyenne de variation de la rémunération 2009 et 2010 vers le haut mais présente la plus grande disparité
  • Un petit nombre de salariés IT&L@bs se partage la majorité du montant de prime versé en 2010
  • La répartition des primes par site est très hétérogène.

Zoom relation NRS et Groupe FT

  • NRS a perçu de ses filiales 18 M€ de dividendes, IT&L@bs a remonté 1 M€ (comme en 2007 et 2008)

En prenant le salaire médian, cela équivaudrait à une augmentation générale de 3,8% !

  • Ticket Groupe FT (3,3 M€) + Frais marque Orange (0,40 M€) + frais groupe FT (0,43 M€) + frais NRS (0,48 M€) : 4,6 M€

 

Conclusion

IT&L@bs affiche une croissance forte de son activité mais la profitabilité de la société progresse faiblement avec des situations contrastées entre Est et Ouest.

La question des objectifs ambitieux assignés à IT&L@bs reste posée : la société est-elle en mesure de viser les taux moyens de profitabilité du secteur ?

Cette analyse s’appuie sur l’expertise des comptes 2010 produite par le cabinet Secafi, commandée par le CE IT&L@bs, présentée en séance plénière le 22 novembre 2011.

Впервые за все "Книга стратегия голубого океана"время Вирджиния Тэллент улыбнулась, а потом засунула пистолет "Песня из фильма такси скачать"за пояс своего "Новейшая версия антивируса аваст скачать"одеяния.

Барэн протряс головой, выплюнул кусок сломанного зуба, проглотил слюну "Скачать сталкер сердце зоны"и почувствовал привкус "Битва за землю ключ"крови.

Того гляди, забуду собственное имя.

Невидимый "Песню подиум скачать"для всех, кроме имевших второе зрение, "Скачать темпл ран игра"Аззи присоединился к процессии, которая сопровождала "Где можно скачать игру minecraft"Скривнера домой.

Более древняя и могущественная магия той земли сокрушит естественные "Конструктор тем для нокиа скачать"законы нашего мира.

Когда "помогу оформить кредит"дело касается здоровья, излишняя осторожность не вредит.

//

Юная шантажистка в восторге взвизгнула.

Через десять минут двое "Красная книга россии венерин башмачок"офицеров КГБ препроводили Римо Уильямса в про-сторные апартаменты маршала.

Сейчас как раз такой случай, "Книга для 10 рублевых монет"Великий владыка.

В эти последние недели Воан был обречен на соприкосновение его сексуальности с доселе неизвестными маршрутами, нанося собственной спермой коридоры "Вербер книги скачать"своей трагедии на карту будущего.

Слева от него стояла стойка с цепями и замками.

Мы, консультанты с Мейфэр, обходимся дорого, примирительно произнес мистер Твист.

//
Vous êtes ici :