Les News CGT Orange-NRS

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

CGT Orange Business Services - NRS

Orange - OAB - Compte Rendu CE du 24 mars 2015

Orange OAB

Compte rendu du CE du 24 mars 2015

 

 

Comité carrière / promotion : 2 poids 2 mesures ?

Profitant de la présentation par la direction du bilan du comité carrière de 2014 et constatant que le passage dans ce comité est de plus en plus opaque et arbitraire, nous demandons à la direction plus de transparence. Pourquoi certains salariés peuvent bénéficier du comité carrière et d’autres non ?

Personne ne connait les critères qui justifient qu’un dossier est présenté en comité carrière, ni pourquoi un dossier est retenu. Les salariés s’interrogent souvent et à juste titre sur leur situation personnelle : pourquoi leur manager ne les propose pas en comité carrière ? Combien de temps devront-ils attendre ? Beaucoup de questions auxquelles nous n’avons pas eu de réponse ce jour.

La direction nous fait gentiment comprendre que le « système » restera en l’état…

 

Commission « bien-être au travail » : Arme de distraction massive !

Après le grand sondage « great place to work », le CE OAB (à majorité CFE-CGC) a voté cette fois-ci pour une commission hallucinante intitulée : « bien-être au travail ». Tout un programme… Mais à quoi servira donc cette commission gérée par le CE et quelle sera son rôle vis-à-vis du CHSCT ? Il semblerait qu’elle servira surtout à amuser les salariés. En distribuant des chocolats de supermarché et en les cachant sous vos claviers ? Ou bien en organisant une « moustache day » ? En tout cas, visiblement pas pour s’attacher aux vrais problèmes.

Nous n’avons rien contre le fait de divertir les salariés. Mais il existe déjà les ASC pour cela.

Pour nous, cette commission « bien-être au travail »  ressemble plutôt à une vaste opération marketing et communication au service de la direction d’OAB dont la finalité serait : augmenter la performance de l’entreprise sans augmenter vos rémunérations.

C’est vrai qu’il va falloir faire passer la pilule des NAO 2015, vous faire oublier que vous ne serez pas décemment augmentés et vous garder motivés et performants malgré tout… De là à imaginer que ce soit le CE qui joue ce rôle…

Lire la suite...

Orange - NRS - NAO 2015 – 3ème réunion

Orange NRS - NAO 2015 – réunion n°3

Enveloppe d’augmentation de 0,8 % !

De qui se moque-t-on ?...

 

  • Des résultats financier NRS en hausse :
    • +1,2% par rapport à 2013 (+40% pour AIS/Obiane)
    • +18% supérieur à l’objectif 2014 (+25% pour AIS/Obiane)

Avec une enveloppe de 1.3% l’année dernière, nous nous attendions ce que cette enveloppe grossisse. Au contraire elle baisse de 0,5% !

  • Une enveloppe calculée sur la somme des salaires fixes et non sur l’ensemble de la masse salariale (technique pour diminuer la somme)
  • Pas d’augmentation générale alors que l’ensemble des salariés participent à la croissance de l’entreprise.

  • Les salariés perdront du pouvoir d’achat suite aux différentes mesures du gouvernement associées à l’inflation :
  • Une inflation de 0,5% sur l’année 2014 (mais 3,4% depuis 2012, 7,2% depuis 2010)
  • Une hausse des cotisations salariales de 0,3%
  • L’imposition de la mutuelle d’entreprise : ~0,5%

Soit une charge supplémentaire sur le salarié en 2014 de 1,3%.

Avec une enveloppe NAO de 0,8%, le pouvoir d’achat de la majorité des salariés NRS sera en baisse pour l’année à venir. Comme les années précédentes :

 

 

 

 

 

 

Dynamique de baisse du niveau de vie !

Non seulement, les augmentations de salaires ne compensent pas les hausses du coût de la vie*, mais les tendances divergent !

Nous nous appauvrissons d’année en année.

 

 

 

 

 

(*) : Le « coût de la vie » est l'indice des prix à la consommation (IPC) calculé par l’INSEE, augmenté de 1,5% comme préconisé dans une note de 2012 écrite conjointement par la CGT de la métallurgie et le syndicat CGT INSEE. http://tinyurl.com/m728slk


 

 

Le salarié est encore la variable d’ajustement de l’entreprise pour toujours plus de profits qui n’arrivent jamais dans la poche du salarié.

A tous ceux qui ne cautionnent plus cet état de fait, à tous ceux qui souhaitent enfin une reconnaissance :

 

DEBRAYAGE, JEUDI 19 MARS, de 11H à 12H*

 

* : pour les modalités administratives : prévenir votre manageur « suffisamment à l’avance » en indiquant l’horaire et imputer PI-GREVE sur Agresso

Orange - NRS - NAO 2015 – 2ème réunion

Orange NRS

NAO 2015 – 2ème réunion

Toujours plus de sélectivité et d’arbitraire!

 

Notre première revendication : Pour une plus grande équité, la CGT réitère sa demande que soit octroyée une augmentation générale pour tous les salariés, en plus de l’enveloppe individuelle au mérite.

Position partagée par la CFDT et la CFE-CGC.

Combien d’entre vous ont réellement été augmentés en 2014 ? Difficile de s’en faire une idée, puisque la direction nous définit le % d’augmentés en le limitant à une population dite « éligible ». Qui sont ces salariés non-éligibles ? « Les salariés qui n’ont pas droit à une augmentation parce que trop récemment embauchés ou qui sont sur le départ », nous précise la direction. « Mais ces règles ne sont pas toujours suivies », reconnait-elle aussitôt… Bref vous l’aurez compris, il s’agit juste d’un tour de passe-passe  pour gonfler le % d’augmentés.

En réalité, trop peu d’entre vous ont été augmentés en 2014 et ceux qui l’ont été, n’ont pas reçu une augmentation salariale motivante*.

Premières propositions de la direction : les règles des 3 « Pas de… »

Lors de cette 2nde réunion NAO, si la direction se refuse toujours à nous donner des chiffres, elle nous livre d’ores et déjà quelques règles édifiantes en guise d’apéritif :

-          Pas d’augmentations générales  => Que des augmentations individuelles

-          Pas de % d’augmentation minimum  =>  Seulement un montant minimum

-          Pas de garantie d’un % minimum de personnes augmentées  =>  Garantir la « sélectivité »

Lire la suite...

Loi Macron - grève le 9 avril 2015

LOI MACRON : LE PASSAGE EN FORCE

Trop, c’est trop !

 

Devant la crainte du rejet du projet de loi Macron par les députés, le gouvernement n’a pas hésité à passer en force en utilisant l’article 49.3 de la Constitution.

Cette procédure peu glorieuse constitue un véritable déni de démocratie et relève d’une conduite totalitaire du gouvernement Valls, marquant ainsi le franchissement d’une nouvelle étape dans la crise majeure de la Ve République.

Nous faisons le constat triste et affligeant d’une politique économique et sociale à bout de souffle entièrement tournée vers les profits à courts termes sous couvert de la « crise » (en 2014, les entreprises du CAC40 ont versé 56 milliards€ de dividendes, +30% par rapport à 2013 !).

Ce projet de loi, présenté par le gouvernement comme « le projet phare du quinquennat » pour relancer l’économie, constitue un véritable désastre pour le monde du travail. C’est une loi supplémentaire de déréglementation des droits des salariés et de facilitation des licenciements.

 

La CGT NRS, plus que déterminée, défendra les intérêts des salarié-e-s, cependant :

 

Il est plus que jamais indispensable que les salarié-e-s reprennent leur destin en main

Qu’ils redeviennent acteurs des choix qui régissent leur vie dans et hors de l’entreprise.

 

La CGT NRS appelle donc l’ensemble des salarié-e-s à se mobiliser et agir :

 

Tous en grève le 9 avril 2015 !

 

Non à la loi « Macron », non au pacte de « responsabilité », non à l’austérité imposée au bénéfice d’une minorité de privilégiés !

Cet appel fait suite à l’appel national et interprofessionnel de la CGT, FO et Solidaires contre les innombrables décisions des pouvoirs publics et du patronat qui aggravent la situation des salarié-e-s, des retraité-e-s et des chômeurs-ses.

 

loi Macron en bref

Le travail du dimanche et le soir dans le commerce

Ce n’est pas une nécessité économique mais idéologique : déréguler la semaine et les durées du travail hebdomadaire


Affaiblir les prud’hommes

En réglant les conflits « à l’amiable » avec l’employeur !

Affaiblir l’inspection du travail

Révision des modes de sanction en matière du droit du travail ( ex : amende administrative au lieu d’amende pénale !)


Affaiblir la médecine du travail

Faire disparaitre l’obligation réglementaire des employeurs « adapter le travail à l’homme »

Faciliter les procédures de licenciements collectifs

Insécurisation des représentants du personnel

La sanction pénale pour entraves au droit syndicale et aux fonctions de représentant du personnel est supprimée


Affaiblir les instances représentatives du personnel

Fusionner les instances pour diminuer le nombre de représentants

CE, DP et CHSCT remplacés par un « Conseil d’entreprise » un peu comme sous Pétain ! (de bons souvenirs pour le grand patronat)


Autoriser la constitution de filiales privées pour les hôpitaux

Privatiser les transports terrestres et les aéroports régionaux

Libéraliser des professions réglementées du droit

Orange - OAB - Compte Rendu CE du 17 fév. 2015

Orange OAB

Compte rendu du CE du 17 février 2015


Commerciaux à OAB : réduits à faire de la figuration ?

La direction se félicite devant nous qu’OAB bénéficie du puissant réseau commercial d’Orange DEF (agences entreprise France) et d’Orange DGC (Direction des Grands Comptes). Si cela permet effectivement « d’aspirer du business », ce dont nous ne pouvons que nous réjouir, le revers de cette situation, c’est que nos commerciaux OAB en sont souvent réduits à se contenter de la détection des prestations d’assistance technique. Les projets au forfait, grands et petits, sont déjà détectés en amont par les nombreux commerciaux d’Orange présents partout. Les commerciaux OAB seraient réduits à de simple « passe plat » ? C’est bien possible, quand on sait que nombre d’entre eux se plaignent de passer de plus en plus de temps à renseigner les nombreux process et reporting, que les décisions commerciales, concernant OAB, sont souvent prises au niveau d’Orange et que l’affectation du chiffre d’affaires est parfois arbitraire…

C’est à se demander à quoi servent nos commerciaux à OAB ?! A faire de la figuration ?

Est-ce pour cette raison que la direction cherche à leur supprimer leur voiture de fonction et à leur imposer une carte essence plafonnée ?

 

Lire la suite...

Page 2 sur 16

Vous êtes ici :